Europe

#5 de Florence à Trieste (du 16/09 au 26/09/2019)

Nous avons opté pour un circuit très touristique en Italie. Il faut dire que ce pays est un musée à ciel ouvert. Nous décidons de rester 3 nuits à Florence pour visiter la ville sur 2 jours. Papa et maman y sont venus il y a près de 15 ans et en gardent un fabuleux souvenir. L’occasion de faire découvrir cette ville aux enfants.

Galerie des Offices
Ponte Vecchio

C’est à ce moment où nos mini mollets nous indiquent que le vélo… ça commence à faire beaucoup (800km dans les jambes). Depuis le départ, nous avons toujours dit aux enfants que c’est eux qui donnent le rythme. Nous décidons donc de couper certaines étapes en train, ce qui permet de passer des étapes très montagneuses. Nous faisons 15 à 20km par jour, nos jambes se reposent. Le vélo manque rapidement à papa et maman, mais cela permet aux enfants d’observer une petite pause de quelques jours.

Et le train, ce n’est pas pour déplaire à maman qui observe comment fonctionne le rail italien 🙂

Nous arrivons à Venise le 19 septembre et dès les premiers coups de pédale, c’est un vrai coup de coeur pour cette ville. Nous décidons d’y rester 4 nuits. Nous rencontrons 2 couples de normands (Bayeux) en camping car qui ne manquent pas de nous encourager et d’offrir des petites gourmandises aux enfants au camping.

1er jour de visite, motivés comme jamais, nous décidons de relever le défi de notre cousine Elise : aller à la rencontre des pigeons sur la place St Marc. Les nourrir est interdit depuis plusieurs années, la ville a tenté de les éradiquer. Il en reste quelques centaines qui n’hésitent pas à se poser sur les badauds.

Les masques, omniprésents

Venise est très agréable, avec toutes ses rues piétonnes et ses bateaux insolites : taxis, ambulances, gondoles, bus Vaporetto… On se pose sur des berges et nous prenons plaisir à regarder les bateaux passer. Se perdre dans les petites rues et regarder les embarcations, plaisirs simples mais nous en avons pris pleins les yeux tous les 5 ! Nous nous sentons chanceux de visiter cette ville atypique, qui s’enfonce de plus en plus dans la mer (ou du moins le niveau de l’eau augmente inévitablement…).

Gondolier

2ème jour, nous décidons d’aller explorer 2 îles (sur les 121 qui composent l’archipel de Venise) très connues : Murano et Burano.

On prend le vaporetto, transport en commun de Venise
Orchestre en verre de Murano

Murano est connue pour son verre, nous avons pu assister au travail du verre, fascinant ! Le souffleur nous a présenté les 2 techniques :par soufflage pour les contenants et la sculpture. Il n’existe pas d’école pour ce métier, il faut 5 a 10 ans pour se former, auprès d’un souffleur expérimenté qui transmet son savoir. Ici, Georgio a 45 ans de métier et il ne rate aucun de ses ouvrages, même sur les contenants traditionnels (carafe italienne de 1l ou 1,5l).

Puis nous sommes allés sur l’île de Burano en vaporetto pour admirer les maisons colorées. A l’origine, les pêcheurs peignaient leur maison de couleur différente afin de pouvoir les repérer dans la brume.

En coulisses de ce voyage, on continue toujours de s’arrêter dans bon nombre d’aires de jeux, les parents ne peuvent même pas négocier !

Après cette petite semaine d’éloignement de nos vélos, c’est avec un immense plaisir que nous reprenons la route tous les 5, à vélo. L’automne s’installe, la pluie nous accompagne un jour, 2 jours, 3 jours… Pédaler sous la pluie n’est pas si désagréable, bien protégés par nos ponchos. C’est plutôt l’humidité incessante qui envahit nos affaires et nous avons du mal à garder des affaires bien sèches. De plus, la fin de saison arrive pour les campings et nous avons du mal à trouver des campings encore ouverts.

Il pleut, pause au chaud !
Énorme Margherita !

Heureusement, malgré quelques appréhensions, on trouve toujours une solution, comme dirait Jeanne ! Toujours un endroit où piquer la tente, à la tombée de la nuit, même dans un prieuré ou derrière un restaurant 🙂

Reposés et motivés, on avance ! Nous devons même freiner Jeanne qui ne veut plus s’arrêter.

Après 2-3 jours de bivouacs, pas le choix, il faut bien trouver un camping ou une auberge ou autre, un lieu où on peut… se doucher, tout simplement ! Et là, petit coup de chance, nous trouvons un camping à la ferme sur notre route. Endroit idéal pour faire l’école, laver le linge (entre 2 vaches et 3 ânes, pour les bonnes odeurs) et juste se poser. Surtout que le soleil est enfin revenu et nous profitons de ses rayons pour tout sécher.

Vue depuis notre petit-déjeuner
On prend le temps de tracer notre voyage

Nous sommes dans la Région de Trieste, sur le point de franchir demain la frontière slovène. Nous sommes excités à l’idée de découvrir un nouveau pays et de nouvelles sonorités.

7 réflexions au sujet de “#5 de Florence à Trieste (du 16/09 au 26/09/2019)”

  1. Superbe description de votre périple en Italie 🇮🇹 ! Nous n’avons tjrs pas internet à la maison. Très rapidement les filles pourront écrire quelques mots … Bonne route en Slovénie !

    J'aime

  2. Coucou les petits mollets, c’est un réel plaisir de vous suivre à travers les articles des enfants. Les photos sont magnifiques. Merci de nous faire partager tout cela avec vous. C’est génial ! On espère que l’arrivée en Slovénie se passe bien. Au plaisir de vous lire, on vous embrasse.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s